Le guide des casinos
vendredi 18 août 2017
Guide Casino
/ Article / La face cachée de Las Vegas
Las Vegas

La face cachée de Las Vegas

Surnommée La Ville du péché, Las Vegas ressemble plutôt à une grande ville de lumière où tout semble briller. Les films nous montrent des nuits chaudes et animées avec des casinos, des boîtes et des hôtels de luxe où règnent le faste et la décadence. Mais tout ce qui brille n’est pas or,  et derrière ce décor survolté se cache une misère provoquée par la crise économique de 2008.

Ce qui se passe derrière la vie et la lumière à Vegas

Aussi longtemps que l’on sen souvienne, Las Vegas a toujours été la ville des jeux d’argent en tous genres. Mais derrière cette attraction palpitante se cache une ville miséreuse dans laquelle des « hommes-taupes » envahissent les galeries souterraines. Plusieurs milliers d’individus se réfugient dans ces galeries longues de 8 000 km. Ces derniers se fuient eux-mêmes et cherchent à échapper à la vie sociale ainsi qu’à leurs dettes.

La crise économique de 2008 a transformé la ville. En 2011, environ 13% de ses habitants vivaient en dessous du seuil de pauvreté. En l’espace de onze ans, soit de 2000 à 2011, le centre-ville de Las Vegas a connu une hausse de 101,7% du taux de pauvreté, un pourcentage ramené à 139,3% en banlieue. L’Etat du Nevada est particulièrement touché par cette pauvreté, comme le démontre le reportage « Dans les Tunnels de Las Vegas ».

Un quotidien opposé au strass et aux paillettes

Ces tunnels en questions constituent un abri pour des milliers de chômeurs, d’accrocs à la drogue, de personnes en exil, d’artistes fauchés, de travailleurs précaires et d’individus échappés de l’asile. La plupart de ces « réfugiés » ont été renvoyés de leur travail pour échouer dans ces conditions, comme c’est le cas d’Angel qui exerçait la profession d’inspectrice de santé publique avant d’être virée. Ceux qui travaillent ne sont guère dans de meilleures conditions. John, 57 ans, travaille dans l’épicerie d’une station-service de 11h du soir à 7h du matin. Avec son équipe, il est obligé de recourir à la méthamphétamine pour suivre ce rythme de fou. Et au terme de sa « soirée » de travail, il rentre dans le tunnel pour retrouver un pauvre lit vide au ras du sol !

Une triste réalité que cache la façade lumineuse de Las Vegas, alimentée par la drogue, la prostitution, la délinquance et tous les mauvais choix possibles !

La face cachée de Las Vegas

0 commentaires

    Laisser une réponse

    Your email address will not be published. Required fields are marked