Le guide des casinos
jeudi 19 octobre 2017
Guide Casino
/ Article / Le Danemark, l’exemple européen pour 2012

Le Danemark, l’exemple européen pour 2012

Mais le Danemark ne va pas simplement donner des ordres sans appliquer lui-même des plans d’évolution. Et cela pour le plus grand plaisir des joueurs de casinos. Revenons un instant en septembre 2011. Le Danemark avait compris que les jeux en ligne sont à la fois une demande et une opportunité pour l’Etat. Il a décidé d’ouvrir son monopole des jeux, qui datait un peu comme la France de plus de 50 ans. Les jeux sont donc officiellement ouverts depuis le 1ier janvier 2012 et les premières licences viennent d’être délivrées.

Sans aucune surprise, on retrouve les gros investisseurs du domaine, comme Betfair, Betsson, PokerStars ou encore 888 Danemark. 38 candidatures au total ont été soumises, dont 9 opérateurs danois et 20 basés à Malte. Comme en France, cette régulation permettra de contrôler les principaux acteurs, et d’offrir aux joueurs les opportunités de faire des paris et de jouer en ligne légalement, avec des garanties concernant le paiement des gains.

C’est d’ailleurs le but indirect, montrer l’exemple à l’Europe, en proposant un système de régulation peut être plus souple qu’en France (ou moins taxé). Les avis sont déjà très positifs. Claus Rademacher, le propriétaire du plus important site danois d’informations sur le poker, est satisfait de cette ouverture. Ces opportunités marqueront à jamais l’esprit des joueurs et enfin, les pays commencent à accepter cette idée que le jeu est un "besoin" des populations et qu’en régulant cela, ils apportent une protection sociale contre les personnes qui ont des tendances addictives. Voilà donc un juste milieu qui relèvera certainement le niveau du Danemark qui s’en sort avec les honneurs dans le développement de la zone Euro.

Le Danemark, l’exemple européen pour 2012